Pour les bienfaits des câlins

Les bienfaits des câlins sur la santé physique et mentale, sociale sont à connaître.

Des chercheurs, médecins, pédiatres, psychologues, thérapeutes l’utilisent dans les hôpitaux, les maisons de naissance et pour retraités. C’est documenté, les câlins contribuent : à nous soulager du stress, à  renforcer notre système immunitaire, à prévenir les maladies cardiaques et bien plus…

Comment sont nées les cartes : un doux câlin   

Un peu de mon histoire en lien avec le câlin

En l’an 1985, les câlins sont entrés dans ma vie lors d’un stage de polarité (travail énergétique). Les gens se saluaient en « se collant « Que font-ils ? Ai-je demandé, des Hugs, m’a t’on dit. Comment ça s’écrit ? H, U, G. Ha!

J’ai apprivoisé me faire toucher : ce fût d’abord  par le contact énergétique (polarité)

Puis les massages tactiles, circulatoires, articulaires, sont entrés dans ma vie. Me laisser toucher est devenu de plus en plus facile, de plus en plus présent et nourrissant.

Une carte câlin à passer au suivant

En 2014, les câlins ont refait surface lors d’un séminaire ; un des participants a relaté une expérience avec quelqu’un qui lui avait offert une carte câlin à passer au suivant, son histoire m’a touché.

Je me suis amusée à créer des cartes à partir d’images et recherches sur le web.

Les cartes : un doux câlin

Avec ce que je découvrais des bienfaits, j’ai décidé de développer un modèle : un doux câlin, en lien avec la respiration; j’avais lu que 20 secondes étaient utiles pour aider à la sécrétion d’hormones bienfaisantes, cela fait trois à cinq respirations.

En juin 2016, j’avais un kiosque pour parler du : Bonheur en marche dans le Sud-Ouest, lors de l’activité Cycloviadu quartier St-Paul et Émard à Montréal. Je montrais le rythme de base de la marche afghane où la respiration est synchronisée avec les pas, je parlais de la cohérence cardiaque, de la respiration selon Pneumacorps, de l’eau filtrée Berkey…et j’avais sur une table des cartes : Bon pour un doux câlin à offrir.

À la fin de cette journée, à parler de ce que j’aime partager, à donner-recevoir des doux câlins, je me suis assise,remplie, le cœur à fendre

Avec André de Publiart, nous cherchions un sujet de cours sur le web…j’avais trouvé ! 

Les 52 cartes, un doux câlin

En 2017, les cartes se transforment grâce au soutien d’André de publiart.ca, de Roch, designer et coach de rochlandry.com, soutenue par Gisèle pour la révision des textes et par Danielle, ma sœur, en plus d’ami(e)s, collègues et thérapeutes pour de nombreuses suggestions.

Sont nouvellement nées des 52 cartes un doux câlin, les cartes arc-en-ciel : celles à offrir … au suivant.

En chemin, pour partager qu’une vie de joie, de bonheur, de contacts chaleureux est possible avec un geste si simple à offrir : un doux câlin.

En 2018, j’offre ces cartes, en remerciement à mes parents pour la vie donnée et à tous ceux et celles qui veulent une vie meilleure, pleine, calme, généreuse, joyeuse

Parce que j’ai toujours besoin de :

partager ce qui me fait du bien à plus de gens possible.

–  relever des défis, me découvrir, reconnaître mon expérience, mes forces …Oser.

–  créer dans la découverte avec André, Roch, et ami(e) s.

Un souhait : qu’Un doux câlin vous murmure : je suis apaisant !

Claudette

Pour plus d’information,

vous inscrire à l’infolettre  www.pourlemeilleur.ca ou écrire à :  info@pourlemeilleur.ca

Pour obtenir les cartes : pourlemeilleur.ca/boutique ou écrire à : info@publiart.ca

 

Les références et information des 52 cartes : un doux câlin 


1

Les bébés câlinés deviennent des adultes plus calmes.

Vous voulez aider la prochaine génération ? Donnez-lui des câlins. Le lien entre le toucher et la baisse de stress est très fort, surtout lors des premiers stades de la vie.

Tiré dehttp://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/04/7-raisons-donner-calins_n_5050720.html

C’est le temps d’un doux câlin

2

Les bébés prématurés ont une croissance plus rapide grâce à des câlins.

Un centre d’étude américain *  affirme qu’il a effectué plus de 100 études sur les bienfaits du toucher et a découvert des preuves d’effets significatifs, y compris une croissance plus rapide chez les bébés prématurés…

*Le Touch Research Institute à l’Université de Miami School of Medicine  

Inspiré de www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

C’est le temps d’un doux câlin

3

Le bébé a besoin de proximité physique pour s’ouvrir au monde extérieur.

« L’enfant humain vient au monde avec une prédisposition à participer aux interactions sociales. Le bébé a besoin d’un lien d’attachement précoce et continu car il naît immature et dépendant, et la recherche de proximité maternelle (*) est un besoin primaire. L’amour ne renforce pas la dépendance, il donne de l’assurance pour une ouverture au monde extérieur. »

Violaine Pillet, psychologue

Tiré de : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=les-vertus-du-calin-le-calin-ce-besoin-vital

* ajout : ou proximité paternelle ou personne significative

C’est le temps d’un doux câlin

4

Les câlins renforcent l’estime de soi.

Les câlins renforcent l’estime de soi, surtout chez les enfants. Le sens du toucher est très important chez les nourrissons. Les associations de l’estime de soi et des sensations tactiles de nos premières années sont encore ancrées dans notre système nerveux à l’âge adulte. En grandissant, les câlins que nous avons reçus de nos parents restent imprimés au niveau cellulaire, et les câlins nous le rappellent à un niveau somatique. Par conséquent, les câlins nous relient à notre capacité à avoir de l’amour-propre.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Remarquable! C’est le temps d’un câlin

5

Les câlins modifieraient l’ADN des bébés

Une étude de University of British Columbia a révélé que le nombre de câlins reçus par un enfant dans ses premières années d’existence influencerait les changements épigénétiques dans au moins cinq parties de son ADN, notamment les bases nucléotidiques du système immunitaire et du métabolisme. Les nourrissons en manque d’affection auraient quant à eux des cellules sous-développées et expérimenteraient davantage de détresse infantile.

Tiré de : http://www.sympatico.ca/actualites/decouvertes/calins-modifieraient-adn-bebes-1.3482245

C’est toujours le temps d’un câlin


6

Naissance : l’ocytocine, hormone du câlin, agit aussi chez le père

Lors de l’accouchement, le père de l’enfant à naître aurait lui-aussi une poussée d’ocytocine, favorisant l’attachement et l’empathie.

Des chercheurs israéliens de l’université Bar-Ilan, dont le professeur

Feldman, ont étudié la présence de l’ocytocine chez les pères. Ils se sont

également penchés sur la prolactine. Le verdict est clair : les papas

bénéficient eux-aussi de ces poussées d’hormones, leur permettant de

créer un lien avec leur enfant. Elles ont lieu au moment de l’accouchement,

mais sont toujours présentes plus tard, pendant les jeux et les câlins.

Pour le docteur Michael Craig du King’s College Londonlui, les montées

d’ocytocine sont également liées au stress.

C’est le temps d’un doux câlin

7

À l’école, des enfants en difficulté expérimententla puissance des câlins.

Dans la classe Kangourou de Natacha et Geneviève, il est possible de travailler la main blottie dans celle de son éducatrice. La priorité, ici, c’est la reconstruction du lien de confiance de l’enfant envers les adultes.

Publié le 23 septembre 2017 http://www.lapresse.ca/vivre/societe/201709/22/01-5135726-des-calins-pour-apprendre.php

Simple! C’est le temps d’un câlin

8

Les gestes bienveillants sont aussi une forme de câlins.

Pas la peine de serrer fort votre enfant, vous pouvez aussi tout simplement passer derrière lui de temps en temps quand il joue et poser votre main sur son épaule ou de le regarder avec un sourire.

Tiré de : https://www.bebesetmamans.com/enfants/education/4992-importance-baisers-calins

Agréable! C’est le temps d’un doux câlin

9

Le câlin est le baume parfait des bobos

c’est rapide et sans effet secondaire!

Bébé pleure pour que vous trouviez la solution.

Une étude récente parue dans le Pediatrics, un magazine médical américain reconnu, apporte des données très intéressantes. Elle affirme que donner un peu d’eau sucrée en plus de prendre bébé dans ses bras pendant 2 minutes avant et après une procédure douloureuse, comme un vaccin par exemple, amoindrit la douleur.

Les chercheurs parviennent à cette conclusion en objectivant des signes externes de la douleur : les pulsations cardiaques, la vitesse de la respiration, les ondes cérébrales, l’agitation des membres, la tonalité des pleurs, etc.

On pense que le contact et l’odeur de la mère (car l’étude n’est faite qu’avec les mamans, petite faiblesse), en plus du bruit de ses battements cardiaques, « bloquent » les signaux de la douleur qui se rendent au cerveau de bébé, et stimulent la production d’analgésiques internes, comme l’endorphine.

Il y a longtemps que nos neurones et notre cœur de parent ont compris la valeur du câlin. Mais qui aurait cru qu’un geste aussi naturel et spontané aurait une valeur SCIENTIFIQUE? Le câlin est l’anesthésiant parfait : gratuit, facile, rapide, disponible et sans effet secondaire!

Alors, pourquoi en priver bébé?

Tiré de : http://naitreetgrandir.com/blogue/2010/01/28/un-calin-contre-la-douleur/

C’est le temps d’un doux câlin

10

Le câlin comble un besoin d’affection entre l’enfant et ses parents.

Les câlins remplissent un besoin de contact et d’affection chez les enfants et les parents.

Les câlins sont source de bien-être. C’est un fait. Et le plaisir est d’autant plus grand lorsque nous sommes dans l’instant présent. Pour l’être, voici une astuce :

concentrez votre attention sur votre respiration et sur les sensations physiques que vous procurent l’étreinte. Cette focalisation calme le mental et décuple le pouvoir des émotions agréables.

Une posologie bienveillante pour chaque jour de l’année :

Dès le matin, offrez un câlin.

A midi, offrez un câlin.

A la sortie de l’école, offrez un câlin.

Avant de se coucher, offrez un câlin.

Avant une épreuve ou une nouvelle expérience, offrez un câlin.

Après une grosse émotion, offrez un câlin.

A titre préventif, offrez un câlin !

 

Et surtout, apprenez à votre enfant à demander un câlin pour répondre à ses besoins. C’est magique (ou scientifique plutôt) les câlins.

Tiré de : http://papapositive.fr/calin-efficace-dure-20-secondes/

C’est le temps d’un doux câlin

11

Câliner un objet doux aide aussi à retrouver le calme.

Câliner une personne ou un objet (comme un ours en peluche, par exemple) aide à retrouver le calme et à faire face aux questions existentielles. Le toucher interpersonnel est un mécanisme tellement puissant, peut-on lire, que même les objets peuvent aider les humains à se sentir mieux.

Tiré dehttp://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/04/7-raisons-donner-calins_n_5050720.html

Certain! C’est le temps d’un câlin

12

Quand votre enfant reçoit un câlin, il se sent aimé et valorisé.

Lorsqu’il reçoit de l’affection, votre enfant se sent aimé. Être câliné, consolé, bercé et écouté lui permet aussi d’être bien, de se sentir rassuré et de s’ouvrir au monde.

Pour bien se développer, le cerveau a besoin de stimulations. Ainsi, quand vous regardez votre bébé, que vous le caressez et que vous lui parlez doucement, vous lui montrez votre amour, mais vous favorisez aussi la formation de son cerveau. Par exemple, la région associée à la mémoire, à l’apprentissage et au contrôle des émotions se développe mieux chez un enfant qui reçoit beaucoup d’affection.

Tiré de : http://naitreetgrandir.com/fr/dossier/besoin-d-affection/vive-les-calins/

1-2-3-GO! C’est le temps d’un câlin

13

Les câlins sont essentiels au développement de l’enfant.

Un enfant câliné aura plus de chance de devenir un adulte équilibré sur le plan émotionnel. Une étude canadienne a même démontré que les enfants recevant des câlins apprennent plus vite et ont un vocabulaire plus riche.

Tiré de : https://www.gralon.net/articles/sante-et-beaute/medecine-douce/article-le-21-janvier–c-est-journee-des-calins–7827.htm

À point! C’est le temps d’un câlin

14

Un câlin d’une durée de 20 secondes est plus efficace.

Vingt secondes, c’est la durée d’un câlin efficace car c’est le temps que met l’ocytocine (hormone de l’attachement) pour inonder le cerveau et calmer le stress. 

Tiré de : http://papapositive.fr/calin-efficace-dure-20-secondes/

Oui! C’est le temps d’un câlin

15

Le câlin réduit mon anxiété.

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau, qui favorise le sentiment de satisfaction, réduit l’anxiété, facilite l’accouchement.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Extra! C’est le temps d’un câlin

16

Le câlin a des impacts sur l’activité électrique de mon cerveau.

« Une accolade agit non seulement sur le plan émotionnel, cela se voit  aussi en observant l’activité électrique du cerveau. C’est physiologique, biochimique. » Selon Jan Aström et Lena Forsell, psychologues suédois. Docteur en psychologie Jan Astrom est  à l’origine d’une étude publiée dans la revue ComprehensivePsychology,

Tiré de : http://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=12887

http://www.terrafemina.com/forme/sante/articles/19485-les-calins-arme-de-prevention-contre-les-maladies-cardiaque.html

C’est le temps d’un câlin 

17

Le câlin renforce mon système immunitaire.

Les câlins renforcent le système immunitaire; par la légère pression sur le sternum, le thymus est stimulé, ce qui régule et équilibre la production de globules blancs dans l’organisme, cela permet de rester en bonne santé et loin des maladies.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

C’est le temps d’un bon câlin

18

Le câlin agit même sur ma motivation.

La dopamine, une autre hormone sécrétée lors du câlin est responsable du sentiment du bien-être et même de la motivation.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html/

GO! C’est le temps d’un câlin 

19

Le câlin améliore mon humeur.

Tendre la main et faire des câlins libère des endorphines et de la sérotonine dans les vaisseaux sanguins. Faire un câlin pendant unepériode prolongée augmente les niveaux de sérotonine, améliore l’humeur et crée le bonheur.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Chic! C’est le temps d’un câlin

20

Le câlin équilibre mon système nerveux.

Les câlins équilibrent le système nerveux. La peau contient un réseau de petits centres de pression en forme d’œuf appelés corpuscules de Pacini qui peuvent détecter le toucher et qui sont en contact avec le cerveau par le nerf vague. La réponse galvanique de la peau de quelqu’un qui reçoit et donne un câlin montre un changement de conductance de la peau. L’effet de l’humidité et d’électricité dans la peau indique un état plus équilibré dans le système nerveux, parasympathique.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

C’est le temps d’un câlin


21

En donnant des câlins, on développe la confiance en soi.

Des scientifiques canadiens viennent de découvrir que l’hormone naturelle ocytocine permettrait d’aider à combattre la timidité. Elle boosterait la confiance en soi et faciliterait les rapports humains.

Tiré de : http://www.terrafemina.com/forme/sante/articles/9819-timidite-lhormone-de-la-confiance-en-soi-existe.html

Parfait ! C’est le temps d’un câlin 

22

Les câlins me procurent un sentiment de bien-être.

Lors d’un contact chaleureux avec une autre personne, notre système endocrinien se met à sécréter de la dopamine, l’hormone du plaisir, ainsi que de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement et du sentiment de réconfort. C’est de là que provient notre sentiment de bien-être. C’est physiologique.

Tiré de : http://blogrose.ca/2013/03/01/le-pouvoir-des-calins

Youpi! C’est le temps d’un câlin

23

Les câlins produisent des réactions physiologiques insoupçonnées.

Après un gros câlin, l’ocytocine augmente et l’hormone du stress chute. « L’expérience émotionnellement positive du câlin donne lieu à des réactions physiologiques et biochimiques », explique Jan Astrom. La peau contient en effet des récepteurs qui sont sensibles aux pressions et aux vibrations. Ces récepteurs sont connectés à nerf crânien qui est lui-même relié à de nombreux organes notamment le cœur. Un câlin provoquerait donc une réaction en chaîne dans l’organisme. Une déflagration dans notre microcosme intérieur bénéfique à notre santé.


Tiré d’un article de Nicolas Pasquier http://www.terrafemina.com/forme/sante/articles/19485-les-calins-arme-de-prevention-contre-les-maladies-cardiaques.html

C’est le temps d’un généreux câlin 

24

Un câlin, fait augmenter mon taux d’ocytocine,  cette hormone est aussi appelé, l’hormone du bonheur.

L’ocytocine une hormone sécrétée par l’hypothalamus et libérée par l’hypophyse agit comme un neuromédiateur et joue un rôle dans les émotions et les comportements. 

La sécrétion d’ocytocine fait baisser le taux de cortisol (hormone associée au stress). 

Quand je parle de câlins, je ne parle pas d’une simple et brève accolade de politesse. Je parle d’un câlin bien senti, d’une durée minimale de 20 secondes, témoignant d’un moment d’appréciation entre deux individus.  Certaines personnes ont même mis de l’avant le pouvoir thérapeutique des câlins en proposant des séances de câlinothérapie.

Nathalie Lemire, tiré de : https://mavoixtavoie.com/ralentir/hormone-antistress-preferee/

GO! C’est le temps d’un câlin

25

Un câlin fait baisser mon taux de cortisol, l’hormone du stress.

Lorsque nous faisons un câlin à quelqu’un, l’ocytocine, une hormone est libérée dans notre corps par l’hypophyse en abaissant notre rythme cardiaque et notre taux de cortisol. Le cortisol est l’hormone responsable du stress, de l’hypertension artérielle et des maladies cardiaques.”

L’ocytocine agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau, qui favorise le sentiment de satisfaction, réduit l’anxiété et le stress et rend même les mammifères monogames.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

C’est le temps d’un câlin,
de deux câlins, de trois câlins.

26

Lors d’un câlin, quatre substances sont produites par l’organisme.

D.O.S.E.

Dopamine, ocytocine, sérotonine, endorphine… ces 4 substances chimiques endogènes (produites par l’organisme) jouent un rôle clé dans nos ressentis positifs.

Elles participent à la transmission de l’information dans notre corps, que ce soit entre neurones (elles agissent alors en tant que neurotransmetteurs) soit via le sang vers les organes (on parle alors d’hormones).

Endorphine : bien-être

Dopamine : plaisir et action

Sérotonine : régulateur de notre humeur

Ocytocine : l’hormone sociale

Chacune d’elles est sécrétée dans des situations spécifiques et est liée à l’activation d’émotions dites « positives ».  En s’intéressant à ces hormones, on peut donc en tirer des enseignements sur les comportements ou situations favorables à leur sécrétion et, en conséquence, sur les attitudes à développer au quotidien…

Tiré de : Les hormones du bonheur http://www.solution-rire.fr/psychologie-positive/les-hormones-du-bonheur/

J’ai besoin de ma D.O.S.E.
C’est le temps d’un câlin

27

Un câlin peut faire baisser ma tension artérielle.

Discuter longuement et faire des câlins à un être cher réduirait aussi la tension artérielle. C’est une raison de plus pour faire des câlins souvent, révèle une étude menée par le journal de L’American Psychosomatic Society.

Tiré de :www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/sante/8755-les-bienfaits-des-calins.thtml

GO! C’est le temps d’un câlin

28

Recevoir des câlins quotidiennement réduit les symptômes de certaines maladies

Le Touch Research Institute à l’Université de Miami School of Medicine

affirme qu’il a effectué plus de 100 études dessus et a découvert des

preuves d’effets significatifs, y compris une croissance plus rapide chez les

bébés prématurés, une réduction de la douleur, une diminution des

symptômes des maladies auto-immunes, une baisse du taux de glucose

chez les enfants diabétiques, et un système immunitaire renforcé chez les

personnes atteintes d’un cancer.

C’est le temps d’un câlin

29

Les câlins stimulent le cerveau pour la production de dopamine, l’hormone du plaisir.

Les câlins stimulent la dopamine (une hormone). Les faibles niveaux de dopamine jouent un rôle dans les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ainsi que dans les troubles de l’humeur tels que la dépression. Les câlins stimulent le cerveau pour la production de dopamine, l’hormone du plaisir.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

GO! C’est le temps d’un câlin

30

La probabilité d’avoir des problèmes cardiaques diminuent grâce aux câlins.

Les câlins diminuent les chances d’avoir des problèmes cardiaques. Ces hormones : les endorphines et la sérotonine libérées donnent du plaisir et font passer la douleur et la tristesse.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Formidable! C’est le temps d’un câlin

31

Le câlin contribue à lutter contre l’excès de poids.

Grâce aux hormones telles que les endorphines et la sérotonine les câlins contribuent à lutter contre l’excès de poids et prolongent la vie.

Tiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

C’est le temps d’un câlin, GO!

32

Les câlins favorisent les liens sociaux.

Une nouvelle étude de l’Université de Californie suggère que l’hormone appelée ocytocine, a un effet civilisateur sur les humains, ce qui les rend plus affectueux et meilleurs pour nouer des relations, des liens sociaux.

Inspiré de : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Super! C’est le temps d’un câlin

33

Le sentiment de solitude est adouci grâce aux câlins.

La solitude augmente le stress et mine la santé. Donner un câlin permet de se sentir plus près d’un autre individu et d’éradiquer ce sentiment de solitude.

Tiré de : http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/04/7-raisons-donner- calins_n_5050720.html

 

Enfin ! C’est le temps d’un câlin

34

Chez les aînés, les câlins ont un impact sur la qualité de leur santé.

Les câlins et le toucher deviennent  plus importants avec l’âge.

“Le plus vous vieillissez, le plus fragile vous êtes, donc le contact physique est essentiel pour une bonne santé”, a précisé  le Psychologue  Janice Kiecolt-Glaser au USA TODAY.”

Tiré de : http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/04/7-raisons-donner-calins_n_5050720.html

OH! C’est le temps d’un câlin

35

Le saviez-vous ? Les câlins peuvent même réduire la peur de mourir.

Les câlins réduiraient en grande mesure la peur de mourir et amélioraient l’attitude face aux peurs en général, selon une étude parue dans le Journal of Science Psychology.

Tiré de : https://www.unmomentpourtoi.com/calin-vertus-de-la-tendresse/

Enfin ! C’est le temps d’un câlin

36

Les câlins augmentent la résistance aux virus de saison.

Selon une étude américaine*, faire entre 5 et 10 minutes de câlins par jour est un excellent complément pour la santé. Il est désormais prouvé que les caresses et la tendresse au quotidien augmentent considérablement la résistance aux virus de saison.

* http://www.medicalnewstoday.com/categories/psychology-psychiatry

Tiré de http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-bienfaits-sous-estimes-du-calin-210115-93892

À ta santé! C’est le temps d’un câlin

37

Des médecins préconisent le câlin pour gérer la douleur.

Le Dr. Harald Traue explique que le contact physique peut mener à la libération de l’hormone du bonheur, la célèbre endorphine. Cela augmente non seulement le bien-être, mais a également un effet sur les douleurs.

 Tiré de : http://blogrose.ca/2013/03/01/le-pouvoir-des-calins

ET

Plusieurs médecins spécialistes de la douleur  préconisent les câlins et les massages pour gérer la douleur au quotidien et réduire le stress chez les enfants.

Tiré de :www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/sante/8755-les-bienfaits-des-calins.thtml

Excellent! C’est le temps d’un câlin

38

Un câlin vaut tous les remèdes légers pour lutter contre le stress au quotidien.

Un câlin vaut largement tous les médicaments légers pour lutter contre le stress au quotidien, explique Gérard Leleu, médecin, psychothérapeute et sexologue.

Encore grâce à la sécrétion d’hormones- endorphine, ocytocine et dopamine -, le câlin est une arme redoutable contre la déprime.

Tiré de : http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-bienfaits-sous-estimes-du-calin-210115-93892

Fameux! C’est le temps d’un câlin

39

Le câlin peut s’avérer un moyen efficace contre la déprime saisonnière.

 La lumière joue énormément sur notre humeur. Or l’hiver est une saison plutôt sombre, et la déprime guette. Pour pallier le manque de lumière, le câlin s’avère idéal, nous dit Gérard Leleu, médecin, psychothérapeute et sexologue.

Tiré de : http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-bienfaits-sous-estimes-du-calin-210115-93892

GO! C’est le temps d’un câlin

40

La Fondation de l’hôpital Sainte-Justine a créé son mois des câlins.

Visiter le site de la fondation pour connaître les prochaines dates :

http://www.fondation-sainte-justine.org/fr/fondation/publications/nouvelles-communiques/2017/12426-11e-edition-du-mois-des-calins

Le Mois des Câlins offre un nouvel espoir à des centaines de familles

Les fonds recueillis dans le cadre du Mois des Câlins, plus de 3 M$ en 10 ans, contribueront, pour une 5e année  consécutive, au financement du Centre intégré du réseau en neuro-développementde l’enfant (CIRENE) du  CHU Sainte-Justine.  


Dirigé par le Dr Lionel Carmant, le projet CIRENE est unique en Amérique du Nord et essentiel pour l’avenir de nos  enfants au Québec. Son but ultime : prévenir les conséquences psychosociales des désordres du neurodéveloppement  et, éventuellement, les guérir en utilisant des thérapies personnalisées.  

Les objectifs de CIRENE résident dans un dépistage, un diagnostic et une intervention précoces, notamment grâce  la plateforme A.I.D.E (Approche Interactive au Développement de l’Enfant). Cette plateforme permet d’évaluer rapidement les besoins de tous les enfants ayant un problème de développement, allant du retard de langage au  trouble du spectre de l’autisme (TSA), pour l’orienter rapidement vers la ressource appropriée, où qu’elle soit  dans le réseau de la santé (centre hospitalier, CISSS, etc.)  Depuis son implantation au CHU Sainte-Justine, les délais d’attente de triage sont passés de 15 mois à 2 semaines,  tandis que le taux de succès de référence au spécialiste approprié est de 100 %. Résultat : les enfants sont donc  vus par les bons professionnels au bon moment!

C’est le temps d’un câlin

41

 Les câlins gratuits «  Free Hugs » sont nés dans un centre commercial

Le mouvement Free Hugs est né en 2004 dans le centre commercial Pitt Street Mall de Sydney en Australie quand Juan Mann (pseudonyme), déprimé par le fait de se retrouver seul et étranger dans sa ville natale, brandit un écriteau avec la mention « FREE HUGS ». L’événement est largement popularisé à partir du 22 septembre 2006, à la suite de la diffusion d’une vidéo parue surYouTube. https://www.youtube.com/watch?v=vr3x_RRJdd4

Elle fait participer des individus qui étreignent amicalement des passants.

Tiré de : https://fr.wikipedia.org/wiki/Free_Hugs

Yes! C’est le temps d’un câlin

42

Un sondage révèle que les couples qui se font des câlins s’aiment plus longtemps.

FAITS INTÉRESSANTS

Selon un sondage mené aux États-Unis, les couples qui se font des câlins s’aiment plus longtemps que ceux qui ne s’en font pas.

Un bref câlin avec son partenaire diminue le stress autant que 10 minutes à se tenir la main.

En moyenne, les gens auraient besoin de 8 câlins par jour, mais n’en reçoivent pas autant.

Un câlin dure généralement entre 3 et 9 secondes.

Tiré de : http://www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/sante/8755-les-bienfaits-des-calins.thtml

C’est le temps d’un heureux câlin

43

Faire un câlin à un arbre est excellent pour la santé, et c’est prouvé !

Faire un câlin à un arbre,… appelés shirin-Yoku au Japon, sont reconnus par les scientifiques pour diminuer le stress, l’anxiété, la tension artérielle , la dépression et la fatigue, et serait même un remède possible contre le cancer. Alors qu’attendez-vous pour aller embrasser un arbre ?

Cette technique, importée du Japon où elle est née dans les années 1980, s’appelle « sylvothérapie » en français, ou tree hugging en anglais. Elle ne coûte rien et est très simple à pratiquer : allez dans une forêt, choisissez un arbre – celui qui vous attire, approchez-le doucement et enlacez-le. Collez votre joue contre l’écorce, fermez les yeux et respirez lentement.

Restez un moment comme ça, profitez du moment présent et, surtout, remerciez l’arbre avant de le quitter.

Les Japonais ont fait de la sylvothérapie le fondement de leur médecine préventive. Plus de trois millions d’Euros ont été dépensés entre 2004 et 2012 pour analyser les effets des arbres sur l’être humain.

C’est le temps d’un câlin

44

Saviez-vous que la journée internationale des câlins est le 21 janvier ?

Et si la journée du câlin est calée en janvier, ce n’est pas pour rien, car la déprime est plus forte en hiver. Laissez-vous aller le 21 janvier pour la journée internationale des câlins. Inventée par le révérend Kevin Zaborney aux États-Unis en 1986.

Tiré de : http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-bienfaits-sous-estimes-du-calin-210115-93892

C’est le temps d’un câlin

45

Une douzaine de câlins par jour, c’est bon, bon, bon.

« Il nous faut quatre câlins par jour pour survivre,

huit pour fonctionner et douze pour croître. »

nous dit Virginia Satir, psychologue américaine

Tiré de : https://www.citation-du-jour.fr/citation-virginia-satir/nous-faut-quatre-calins-jour-118075.html

Virginia Satir,

née le 26 juin 1916 et décédée le 10 septembre 1988 aux États-Unis était une psychothérapeute américaine, célèbre particulièrement pour son approche de la thérapie familiale.

Elle crée, en novembre 1958, avec Donald deAvila Jackson et Jules Riskin, l’équipe du Mental Research Institut (MRI), plus connue sous le nom d’École de Palo Alto.(via)

Je vous laisse lire et vous imprégner de ce poème qui illustre à merveille l’art d’écouter, une composante essentielle pour une communication saine et positive.

« Lorsque je te demande de m’écouter,

et que tu me donnes des conseils,

tu ne fais pas ce que je t’ai demandé.

Lorsque je te demande de m’écouter,

et que tu me dis que je ne devrais pas me sentir ainsi,

tu piétines mes sentiments.

Lorsque je te demande de m’écouter,

et que tu crois que tu dois faire quelques choses 

pour solutionner mon problème,tu me brimes, 

aussi étrange que cela puisse te paraître.

Écoute ! 

Tout ce que je te demande, c’est de m’écouter.

Pas de parler ou de faire, ou juste m’entendre.

Les conseils, je n’en ai que faire.

Je peux accomplir mes choses; je ne suis pas sans ressources;

peut-être suis-je découragé ou hésitant, mais je ne suis pas impuissant.

Lorsque tu fais quelque chose à ma place et que je peux l’accomplir moi-même,

tu contribues à ma peur et à ma faiblesse.

Mais lorsque tu acceptes, comme un simple fait,

que je sente ce que je sens, aussi irrationnel que ce soit,

alors je peux cesser de vouloir te convaincre et travailler à comprendre ce qui se passe en moi.

Et si un jour, tu désires parler,

je” t’écouterai à mon tour.  »    Virginia Satir

http://anti-deprime.com/2015/04/15/lart-decouter-en-un-poeme-de-virginia-satir/

GO! GO! GO! C’est le temps d’un câlin,

46

Avant de faire un câlin, Le moine bouddhiste Thich Nhat Hanh, nous propose

Avant de serrer la personne dans vos bras, tenez-vous face à elle et revenez au moment présent. 

Ensuite, ouvrez vos bras et commencez à la câliner. C’est une attention formidable pour exprimer sa gratitude, sa compassion, sa fierté

Tiré de : https://www.unmomentpourtoi.com/calin-vertus-de-la-tendresse/

Écoute! C’est le temps d’un câlin

47

Un câlin fait diminuer le rythme cardiaque de 5 pulsations.

Les participants qui pouvaient donner un câlin à leur partenaire voyaient leur rythme cardiaque diminuer de 5 pulsations par minute, selon une expérience de l’Université de Caroline du Nord.

Tiré de : http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/04/04/7-raisons-donner-calins_n_5050720.html

Oh la, la ! C’est le temps d’un câlin


48

Les effets de sept minutes de câlins par jour sont multiples.

Sept minutes de câlins par jour suffisent pour se sentir heureux, relâchent les muscles, fortifient le système immunitaire, réduisent la pression artérielle, améliorent la confiance en soi, diminuent le stress et l’anxiété…

Tiré de : http://madame.lefigaro.fr/

C’est le temps d’un câlin GO!

49

Quel type de câlineur êtes-vous ? De l’ACADÉMIQUE à ZÉLÉ en passant par :

Altruiste, branché, colleux, compulsif, dynamique, élégant, émotif, formel, guérisseur, hâtif, indécis, organisé, questionneur, ricaneur, timide,… (Voir p 55 à 58 du livre)

Pour commander le livre :

Embrasser la vie, un guide sur l’art de câliner

de Martin Neufeld, visiter le site: www.embrasserlavie.com

C’est le temps d’un câlin

50

Le câlin nous fait repartir dans une spirale positive


Car oui, même si votre passé a pu vous cabosser et vous rendre amer, la vie offre toujours de nouvelles chances. Encore faut-il les voir. Pour cela, il faut parfois faire un retour arrière pour retrouver ce qui nous manque aujourd’hui, dans la simplicité.

 

Le câlin est le premier des contacts de l’enfant. Il évoque la douceur et la sécurité, la chaleur dont on peut tant manquer aujourd’hui. Si c’était une petite voix, on entendrait :

 

“Tout va bien, ne t’inquiète pas, tu n’es pas tout seul, je suis là”.

 

Le sentiment de solitude (qu’on soit seul ou pas) est ce qu’il y a de plus difficile à supporter. Il engendre une spirale infernale qui mène au désespoir. S’il existe une spirale négative, il en existe une positive ; c’est comme ça, on l’oublie trop souvent, perdus dans nos ruminations.

 

On sait aujourd’hui, de manière scientifique, à quel point le câlin est structurant, fondamental et comme il nous permet d’inverser la tendance pour nous faire repartir dans une spirale positive. La nature fait bien les choses. Réactiver les premiers contacts chaleureux, que nous pensions oubliés, mais dont notre corps a toujours gardé la mémoire.

Tiré d’un article de Céline Rivière psychologue clinicienne,

diplômé en thérapie neuro-émotionnelle,

en neuropsychologie et en neurosciences

Auteur de « La câlinothérapie, une prescription pour le bonheur »

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1368067-la-calinotherapie-contre-la-depression-une-etreinte-chaleureuse-peut-etre-salvarice.html

WOW! C’est le temps d’un câlin

51

Le câlin c’est comme une drogue (légale)

Les scientifiques ont prouvé à plusieurs reprises que traîner au fond de son canapé un pot de glace sous le bras fait baisser notre taux de dopamine. Etre seule et pas câlinée nous laisse vidée de toute molécule du plaisir. Se blottir dans les bras d’une personne que l’on aime stimule le cerveau et cette délicieuse hormone du plaisir. Quelques IRM ont d’ailleurs révélé que le câlin anime les mêmes zones cérébrales que les médicaments stimulants ou les drogues comme la cocaïne. 

Tiré de :https://www.public.fr/Dossiers/Dossier-Public-Ados/News-Public-Ados/Public-Ados-Cinq-raisons-de-faire-des-calins-906243

Sans cachette ! C’est le temps d’un câlin

52

Un doux câlin murmure : Je suis apaisant !

Un doux câlin c’est :

  • Une rencontre en tout respect entre deux personnes :
  • Veux-tu partager un câlin?
  • J’écoute la réponse
  • J’observe ma respiration
  • Je me détends
  • Je mentionne les cinq éléments du doux câlin, 
  • Je suggère un nombre de respiration.
  • J’accueille la réponse de l’autre personne
Les 5 éléments d’un doux câlin
1 Nos cœurs face à face
2 Je m’approche délicatement, sans tapotement dans le dos
3Je ferme les yeux
4J’apprécie ce moment, le temps de trois à cinq respirations…

(Selon des études; il faut 7 secondes pour que l’ocytocine commence à se libérer et 20 secondes pour qu’elle commence à circuler dans le cerveau amenant une sensation de calme, de bien-être, d’ouverture)

Suggestions pour les cinq respirations :

À la première respiration, j’observe ma respiration.

À la deuxième, j’observe la respiration de l’autre.

Aux trois respirations suivantes j’apprécie ce moment, 

que nous pouvons  poursuivre…

Pour signaler que je me retire, je serre un peu la personne.

Observer les petits enfants, ça peut durer une minute, deux, plus, dans les bras d’une personne accueillante, bienveillante.

5-Je remercie

En silence, je regarde la personne en signe de merci, ce qui est aussi une forme de câlin…

J’apprécie le bien-être dans mon corps.

– L’effet est plus long que le câlin et peut durer jusqu’à : 20 minutes, c’est à vérifier 

http://pourlemeilleur.ca/calins/

C’est le temps d’un doux câlin

 Merci

André (de publiart.ca) pour la publication, ton soutien, ton accueil,

Gisèle (réviseur) pour ton regard bienveillant et professionnel, ton amitié,

Roch (de rochlandry.com) pour ta complicité, coaching, design, joie et go, GO !

 

À tous ceux et celles qui ont contribué à leur façon à la naissance des cartes:

Blondine, Danielle, Diane, Élisa, Evemarie, Ginette, Hélène, Ina, Johane,

Jocelyne, Lise, Maude, Monique, Mélanie, Marie, Marielle, Sylvie,

Gregory, Luc, Pierre,  Robert, Richard, Serge, Yves, Yvon,

David, Martin, Christine,

 

Merci à vous tous, de consulter ce site, d’y laisser vos impressions,

d’offrir des doux câlins.

Merci à mes parents pour la vie donnée.

                                                                                                           Claudette